Chaton/Moor : le duo

®Fred Loridant – www.photorock.com

Andy Moor et Anne James Chaton ont commencé à jouer ensemble en 2004 lorsque Chaton rejoint The Ex sur scène pour réaliser une de leurs chansons ‘In The Event… ‘. Très rapidement ils démarrent un duo associant textes de l’un et musique de l’autre, ce qui donnera un premier album, ‘Le journaliste’ (Unsounds 2008). Depuis lors, Andy et Anne-James ont largement tourné en Europe, au Canada et au Japon… profitant de ces scènes diverses pour continuer à construire leur pièces et ajuster leur jeu en utilisant l’improvisation comme une source créatrice. Ils allient riffs de guitare et boucles, bruitages abstrait et concrets, échantillonnage direct, beats sombres. La voix inimitable de Chaton, très présente, oscille entre rythmique et musique, flirtant avec le chant sans jamais que le poète y cède.

+ D’INFOS
Consultez la presse sortie sur les albums « Le journaliste » et « Transfer » : http://aj.chaton.free.fr/presse.html
www.unsounds.com
www.annejameschaton.org
Andy Moor sur Facebook : https://www.facebook.com/andy.moor.theex?fref=ts
le duo sur Facebook : https://www.facebook.com/ChatonMoor?ref=tn_tnmn

Christophe Hanna

Fonde, en 1995, avec Thibaud Baldacci, Guillaume Meiser, Nicolas Peccoud, la revue-boîte Jeubjeub (1995-1996). Entre dans le comité de rédaction de la revue Nioques en 1998 (jusque 2003).
A arrêté la compétition de judo vers l’âge de trente ans pour se consacrer surtout à l’étude du piano (Schubert, Bach, Adams) et au développement de travaux menés au sein du groupe La Rédaction, qu’il a créé en 1997. La Rédaction fournit ponctuellement différentes sortes de rapports d’enquête et de recoupements au sujet de problèmes publics plutôt mal couverts. Ceux-ci prennent parfois la forme de livres (Nos Visages-Flash Ultimes, Al Dante 2007, Valérie par Valérie, Al Dante, 2008), de diaporamas d’ambiance (Sieben Lumpen, 2003), de musiques d’ascenseur (Neuf Petits Silences pour intérieurs, France Culture, 2002), de posters (GUTS, 2002). Par ailleurs, il dirige la collection de théorie littéraire « Forbidden Beach », au sein de la cellule éditoriale Questions Théoriques.

Cyrille Martinez

(®Pauline Abascal)

 

Cyrille MARTINEZ est né en 1972. Depuis 2000, il a donné de nombreuses lectures et performances en France et à l’étranger. Il a collaboré à des revues de poésie. Il a monté deux groupes de reprises : Jaune Sous-Marin et FrancePo. A ce jour sa bibliographie compte quatre livres : Deux jeunes artistes au chômage (Buchet-Chastel, collection Qui Vive , 2011), Chanson de France (Al Dante, 2010),  Bibliographies : Premiers ministres et présidents de la République (Al Dante, 2008) L’enlèvement de Bill Clinton (400 coups/L’instant même, 2008). A paraître en mars 2014 : Musique rapide et lente ((Buchet-Chastel, collection Qui Vive).
« La fiction chez lui produit un effet théorique : elle observe et montre l’ « art » qui artifie nos actuelles poésies, le montre informant les vies ». Christophe Hanna, in Art 21.

Lorenzo Menoud

Poète & philosophe né en 1961 à Genève.
A écrit un livre sur la fiction paru aux éditions Vrin (2005).
Contribue régulièrement aux revues Doc(k)s, la revue x, Boxon,T.A.P.I.N ainsi qu’au Cahier Critique de Poésie.
Il expose également de la poésie concrète/visuelle & réalise des films, des installations et des performances. Voir son site :
http://www.serialpoet.eu/

poesie is a rose is a rose, 2004

Michèle Métail

(®Louis Roquin)

 

Née en 1950 à Paris
Etudes d’allemand puis de chinois. Thèse de doctorat : « Poétique curieuse dans la Chine ancienne : les poèmes de formes variées ». (Inalco 1994). Traduit des poètes allemands et chinois contemporains, ainsi que de nombreux poètes chinois anciens.

Depuis 1973 et les premiers vers du Poème infini « Compléments de noms » diffuse ses textes au cours de Publications orales. La projection du mot dans l’espace représente pour l’auteur le “ stade ultime de l’écriture ”. Photos et bande – son  accompagnent souvent ses lectures. Nombreuses collaborations avec des musiciens, parmi les plus récentes : au festival Poetry International de Rotterdam avec Lukas Simonis et Henk Bakker (juin 2013) et en novembre de la même année à La Sorbonne (Paris) lors de la création de « Cent pour Cent », musique de Louis Roquin pour sept altos, sous la direction de Paul Drouet.

En 1979 a fondé avec Bernard Heidsieck l’association Dixit, à l’occasion des « Rencontres internationales de poésie sonore » dans trois villes : Le Havre et Rennes
(Maison de la culture) puis Paris (Centre Pompidou).
En 1995 a fondé avec le compositeur Louis Roquin, l’association Les arts contigus, qui s’intéresse aux rapprochements / rencontres / confrontations entre divers modes d’expression : arts plastiques, poésie, musique, gestes, performances, installations. Ensemble ils ont organisé plusieurs manifestations pluridisciplinaires avec exposition, concert, lectures … à Aix en Provence, au Havre, au Blanc-Mesnil …

Parallèlement aux Publications orales, l’inscription visuelle du texte dans l’espace
se concrétise à travers la série des « Gigantextes », commencée en 1979 avec « Folio » pour lequel l’auteur reçu le prix I.A.T. de la 11° Biennale de Paris en 1980. Les Gigantextes explorent l’aspect visuel du texte écrit, jusqu’au détournement de certains codes de communication. Ils sont régulièrement présentés dans des expositions collectives ou personnelles, en France et en Europe. Le dernier en date : « Le cours du Danube. Gigantexte N°12 » fut exposé au CIPM à Marseille du 28 septembre au 24 novembre 2012.
De juin à septembre, le texte « Marseille en 13 portraits-robots » fut diffusé chaque nuit en morse visuel dans le cadre de Marseille Capitale européenne de la culture 2013, par Le phare bleu, un projet du cabinet d’architectes AARR.

L’inscription – sonore ou visuelle – du texte dans l’espace a conduit l’auteur à s’intéresser à la question du paysage, souvent en relation avec la photographie. Plusieurs livres et performances (« Paysages empruntés : du mont Ventoux au mont Fuji ») en témoignent.

La performance « Attention : croisement » qui sera présentée à Limoges est une œuvre ouverte. Elle se fonde sur une collection des diverses significations et occurrences de la lettre X , dans tous les domaines ainsi que d’une vaste collection de photos représentant des formes en X, prises au hasard des déplacements dans de nombreux pays. Les matériaux collectés depuis 1994, sont des « réservoirs » dans lesquels l’auteur puise la matière de performances ou d’expositions qui portent des titres différents et font l’objet d’une présentation à chaque fois renouvelée. Plusieurs de ces performances se sont faites en collaboration avec des musiciens. Dernière exposition : « X-Libris » du 28 mars au 15 avril 2012, en deux parties : à la Stifterhaus & à la Maerzgalerie. Linz. Autriche. Collaboration récente : « Play X » avec les musiciens Lukas Simonis et Henk Bakker, le 15 juin 2013 dans le cadre du festival Poetry International de Rotterdam.

Publications récentes :

Cent pour cent. En collaboration avec Louis Roquin.Leporello 15m de long. Ed.F.Despalles.98
Les horizons du sol. Panorama. Ed.Spectre Familier. C.I.P.M.99
Mandibule, mâchoire – poèmes désarticulés & collages . Accompagné de Mandibule Music de Louis Roquin. Livre + CD . Ed. La Chambre 2000
64 poèmes du ciel et de la terre . Ed.Tarabuste . 2000
La ville,de la ville (plan parcellaire). Contrat maint . 2001
Dialogues – trois pièces microphoniques . VOIXéditions . Richard Meier . 2002
Toponyme : Berlin . Dédale – cadastre – jumelage – panorama . Ed.Tarabuste 2002
Voyage au Pays de Shu  ( Journal : 1170 – 1998  & Anthologie) Ed.Tarabuste 2004
Chine : la preuve par cinq. La Collection du Livre feint. 2007
L’un, l’autre : esperluette. En collaboration avec Louis Roquin. Ed. Marcel le Poney. 2008
Pli/Paysage. Ed. Rencontres. 2009
La route de cinq pieds (1985-1987). Ed. Tarabuste. 2009
Cent photos et un centon. Dans : « Le cahier du refuge ». N°180. CIP Marseille. 2009
Poète en kit. Matchboox. Voixéditions. Richard Meier. 2010
Anatomie de la littérature en vingt-six planches rehaussées de couleurs & Fichier Casanova. Anatomie du libertinage. VOIXéditions. Richard Meier. 2010
Le vol des oies sauvages. Poèmes chinois à lecture retournée. (III° siècle – XIX° siècle). Tarabuste 2011

Livre écrit en allemand :

2888 Donauverse. Aus einem unendlichen Gedicht. Edition Korrespondenzen. Wien 2006

Sites Internet :

www.cipmarseille.com
www.lyrikline.org
www.poetryinternational.org
www.printempsdespoetes.com
www.sitaudis.com
www.sauramps.com
www.transversale.org
www.grenouille888.org/dyn/spip.php?article2231   Bivouac. Diffusé le 22 juin 2009.
www.lacooperativemontolieu.com  Exposition : Trans-positions
www.concertzender.nl/programmagids/?date=2013-12-24&month=0&detail=68179 (X)
www.berliner-kuenstlerprogramm.de
www.centrepompidou.fr
www.archives-sonores.bpi.fr
www.youtube.com (RIAP 2002)
www.mp2013.fr (Marseille en 13 portraits-robots)
www.wordswithoutborders.org
http://www.oulipo.net/oulipiens/MM

Olivier Quintyn

Olivier Quintyn est né en 1978 à Porto Alegre (Brésil). Il a enseigné l’esthétique et l’histoire de l’art à l’université de Rennes 2. Il publie des textes théoriques, diffuse des dossiers et « documents poétiques » à propos de la géopolitique internationale sur des supports divers (affiches, flyers, journaux gratuits), et pratique la performance intermédia depuis 1997 dans le cadre de son projet [S.V.P.] : on peut citer Millenium BUG (1999), I Shot Reagan (2002), Fetal Diagnosis (2004).

Il se livre aussi à l’exploration du « noise digital » en concert, et joue avec des musiciens électroniques comme RudDe du groupe dDamage ou Komori. Il participe aux activités du label Rolax.

Il est l’auteur de Dispositifs/Dislocations (éditions Al Dante/Questions Théoriques, coll. « Forbidden Beach », 2007).

Il est l’un des fondateurs des éditions Questions Théoriques, dont il dirige la collection « Saggio Casino » (Jean-Pierre Cometti, La Force d’un malentendu. Essais sur l’art et la philosophie de l’art. Fredric Jameson, L’Inconscient politique. Le récit comme acte socialement symbolique, trad. de l’anglais (É.U.) par Nicolas Vieillescazes ; Peter Bürger, Théorie de l’avant-garde, trad. de l’allemand par Jean-Pierre Cometti).

Fabien Steichen

(®Ouidade Soussi Chiadmi)

 

 

La pratique de Fabien Steichen est principalement constituée de
performances et de vidéos. Son travail, récemment présenté aux
Laboratoires d’Aubervilliers et à la Maison de la Poésie, agit dans un
mouvement qui rend public différents éléments maintenus dans le
silence. De la sorte, il explicite ce qui projette notre parole, et ce
qui la contient.

http://esthetiqueetserendipite.wordpress.com/tag/fabien-steichen/

Frédérique Soumagne

Frédérique Soumagne, auteur, s’intéresse d’abord à la langue (et à toutes), cherche à l’ouvrir pour en découvrir les mécanismes – mathématique de la langue, physique de la langue, chimie, et mouvements, et musique – la langue comme animal et comme machine.
Tire de cette recherche des textes à lire en silence (revues, livres) et d’autres, écrits au plus près de la parole, destinés à être mis en voix et en corps, qu’elle donne régulièrement à entendre dans des lectures publiques.
Bibliographie sélective :
Les déliquescences de Tata Reinette, Les éditions [o], 2008
Extrait de la grande liste des personnes que j’ai rencontrées au moins une fois dans ma vie, Dernier Télégramme, 2013.