En mars 2016 : rencontres poétiques « Ciel ouvert#1»

© Stéphanie Eligert

CIEL OUVERT #1

PROGRAMME

SEMAINE DU 14 AU 20 MARS
LIMOGES, EYMOUTIERS

 

 

du lundi 14 mars au 18 mars, à l’ENSA de Limoges : dans le cadre de la semaine Charivari, Stéphane Bérard, invité par PAN !, anime un atelier pour les étudiants de l’école nationale supérieure d’art.

 

vendredi 18 mars de 14h à 17h et le samedi 19 mars de 10h à 17h, présentation publique des vidéos réalisées par les étudiants, à l’occasion des journées Portes ouvertes de l’ENSA.

 

samedi 19 mars, Limoges, Théâtre Expression 7, 18h :
Lectures, performances, projections : Stéphane Bérard, Stéphanie Eligert, Emmanuel Rabu.

 

vendredi 18 mars et dimanche 20 mars, à Eymoutiers
Entretiens de Stéphanie Eligert avec des habitants de la commune et du Plateau de Millevaches à propos de leur relation sensible au ciel et à l’atmosphère du Plateau.

 Entrée libre et gratuite

Adresses utiles :
ENSA – 19, avenue Martin Luther King 87000 Limoges
Théâtre Expression 7 – 20, rue de la réforme 87000 Limoges
Contact :
– 43210pan@gmail.com

Qu’est-ce-que CIEL OUVERT #1 ?

L’association PAN! (Phénomènes Artistiques Non !dentifiés) organise, dans le cadre du Printemps des Poètes, une manifestation poétique, Ciel Ouvert #1, du 14 au 20 mars 2016, sur le thème du ciel proche – les formations nuageuses et nos relations sensibles au temps qu’il fait – et aussi du ciel lointain, celui des planètes et des objets non identifiables.

Une soirée lecture-performance et projection est proposée le samedi 19 mars à partir de 18h au Théâtre Expression7, avec Stéphane Bérard, artiste polymorphe, plasticien, musicien, écrivain et vidéaste, Stéphanie Eligert, écrivain, critique littéraire passionnée par les nuages et Proust, Emmanuel Rabu, écrivain et poète sonore.

Ciel Ouvert #1 est le premier moment d’une série de rencontres qui se poursuivront à l’occasion de Ciel ouvert #2, les 3, 4, 5 juin prochains au Manoir De Plainartige (commune de Nedde 87)

Ciel Ouvert #1 et #2 proposent de scruter le ciel et la poésie parce que c’est une façon de lire les bouleversements de l’histoire, à l’époque où l’esquisse d’une colonisation de l’espace appelle une révision totale de la manière dont les humains habitent leur planète.
La poésie, comme le climat, est politique.

Ciel Ouvert #1, ouvre un partenariat avec l’ENSA Limoges qui accueille Stéphane Bérard, invité à l’initiative de PAN!, pour animer du 14 au 18 mars un atelier film-vidéos avec un groupe d’étudiants, en lien avec les thématiques de cet événement. Ces films sont présentés à l’ENSA le vendredi 18 mars dans l’après-midi, ainsi que lors de la journée portes ouvertes de l’ENSA le samedi 19 mars. (cf. programme).
Stéphane Bérard présentera un de ses films lors de nos rencontres le samedi 19 mars au Théâtre Expression 7 (cf. programme). Les vidéos réalisées par les étudiants seront projetées lors de Ciel Ouvert#2 les 3, 4 et 5 juin 2016.
Impliquer les étudiants en art dans des pratiques poétiques qui leur restent souvent étrangères, proposer des formations aux pratiques poétiques innovantes en croisant les publics les plus divers sont des enjeux essentiels pour l’association PAN!

Ciel ouvert #1 est aussi l’occasion de nouer un compagnonnage avec Stéphanie Eligert, artiste associée de ces manifestations. Elle débutera le vendredi 18 et le dimanche 20 mars, à Eymoutiers, une série de rencontres, avec des habitants du plateau de Millevaches, qui se poursuivront tout au long de l’année 2016. Ces entretiens mettront à jour, pour chacun, les relations sensibles au ciel, aux formations nuageuses, aux variations du temps, telles qu’elles se produisent d’une saison à l’autre ou dans une journée.(cf. texte p ….)
Ces échanges conçus en partenariat avec l’Atelier de géographie populaire du Plateau de Millevaches conduiront à la réalisation, de cartes, de textes réunis dans une brochure diffusée par PAN! et l’ Atelier de géographie populaire. (voir l’avancée du projet sur www.pan-net.fr)

Ciel ouvert #1 s’inscrit donc dans la continuité des rencontres organisées depuis la création de l’association. Notre approche critique de la poésie et de l’institution nous a conduits à reconnaître dans la question des PAN (Phénomènes Aérospatiaux Non Identifiés) une approche possible de la modernité qui est, entre autres, celui de la conquête du ciel par des machines volantes.

Le thème du Printemps des poètes est cette année le grand XX° Siècle : si cette célébration a aujourd’hui un sens, c’est moins, pour nous, dans la commémoration d’une histoire passée, que dans la réitération critique de gestes qui ont mis la poésie à l’avant-garde de l’art comme de l’histoire. La mise en jeu du terme OLNI, apparu à la toute fin du siècle passé (1995, Revue de littérature générale), et la réactualisation que nous en proposons via l’acronyme PAN!, nous a paru la meilleure manière de produire ce geste aujourd’hui.

Stéphanie Eligert

Stéphie

Née en 1974, dans le Doubs et vit actuellement à Paris.
Après des études supérieures de lettres modernes à Besançon, puis poursuivies à Paris (au laboratoire de théorie du texte de Jussieu), Stéphanie Eligert s’oriente vers la critique littéraire et les formes fines et expérimentales ouvertes par Roland Barthes. La lecture des textes – en particulier issus de la poésie contemporaine – fournit matière à diverses explorations où la dimension sensible du texte est fondamentale (impressions brutes provoquées par la typographie, la tonalité de l’écriture, etc.). Cette dimension sensible, qui fut radicalisée par la découverte éblouie de La Recherche de Proust, la conduit ensuite à questionner, au travers de divers articles et textes effleurant la forme romanesque, la relation entre l’écriture et la sensation immédiate du réel. Depuis lors, en plus de textes de critique et théorie littéraire, Stéphanie Eligert travaille le cœur immanent de tout percept : la sensibilité au temps qu’il fait, à l’atmosphère et aux formes subtiles qu’elle produit sans cesse, les nuages.

Articles publiés dans La Revue des livres, Nioques, Nu(e), Sitaudis.fr, Vacarme, Java, Lignes, Il particolare, les Cahiers critiques de poésie, etc. A postfacé l’anthologie de poésie concrète Doc(k)s, Mode d’emploi (Editions Al Dante)

Stéphane Bérard

 

Bérard_2(1)

 

Stéphane Bérard, artiste, né en 1966 vit et travaille à Paris, il est représenté par la galerie Eva & Marion Meyer Contemporain, Paris. Artiste polymorphe, il intervient autant dans le champ des arts plastiques, de la musique, du cinéma ou de l’écriture. Depuis 1994, de nombreuses performances, expositions et quelques concerts. De multiples publications en revues (Doc(k)s, Java, La Res poetica…) et participations à des catalogues.
collectifs : Les Visiteurs (Musée d’art contemporain de Marseille, 1995) ; Continue (Nicolaj Art Contemporary Art Center, Copenhague, 1996) ; De l’idiotie aux burlesques contemporains (Beaux-Arts Magazine, 2005)…
Plus d’informations : http://www.documentsdartistes.org/artistes/berard/repro.html

 

Publications :
– Le problème martien, al dante, 2002
– L’enfer, de Dante Alighieri (traduction intégrale), al dante 2008
– Ce que je fiche, al dante 2008
– Charles de Gaulle, mémoires d’espoire : le renouveau, 1958-1962, Questions théoriques, 2011
– Mon combat, nouvelle traduction, Questions théoriques, 2015

Enregistrements :
– Accompagnements (édition de 3 vinyles 33T. Eva Meyer, 2015)
– Business songs (avec Francesco Finizio, téléchargeable 2014)
– Tours de chant (al dante, 2008)
– Erik ça tue (al dante, 2008)
– Progressistes (avec Nathalie Quintane, al dante, 2003)
– Donne-moi ton sperme (avec Xavier Boussiron, Suave, 2001)

 

 

Emmanuel Rabu

Rabu_2(1)

 

 

Emmanuel Rabu est né à Nantes en 1971 et vit à Paris. Il a notamment publié Tryphon Tournesol & Isidore Isou (Le Seuil, Fiction & cie, 2007) et Cargo Culte (Dernier Télégramme, 2007). Écrivain et poète sonore, il a créé et dirigé des festivals et événements autour de la poésie sonore et de la musique improvisée. Il a également dirigé plusieurs revues et collectifs notamment la revue PlastiQ (éditions MeMo, 1999) revue papier + CD consacrée à la poésie et aux musique dites expérimentales, et Écrivains en séries (Laureli/Léo Scheer, deux volumes, 2009 et 2010) collectif faisant se rencontrer écrivains et séries télé. Il travaille en duo depuis 1999 avec le musicien Basile Ferriot : nombreuses programmations en France et à l’étranger.

 

Publications :
– Moderne faculté des maîtres, éd.Poésie Express, 2000
– Ev-zone, éd.Derrière la salle de bain, 2002
– Tryphon Tournesol et Isidore Isou, éd. du Seuil, Fiction & Cie, 2007
– Cargo culte, éd. Dernier télégramme, 2007
– Futur fleuve, éd. Léo Scheer, Laureli, 2011

Direction :
– Ecrivains en série, I et II, éd. Léo Scheer, 2009-2010

Participations :
– Julien Blaine au Block Haus DY10, avec Sylvain Courtoux, Emmanuel Rabu, Carine Léquyer, Basile Ferriot et Phil Tremble, Dernier Télégramme, 2007 (+ Cd).
– Sylvain Courtoux, Vie et Mort d’un poète de merde, éd. Al Dante, février 2010 (+ Cd).
– Et dans les revues et collectifs : Java, Quaderno, Boxon, Musica Falsa, Fusées, Action restreinte, Terraformation, éditions Ere, Autres territoires, éditions Farrago, En tous lieux nulle part ici, Les In©lassables, Nepe éditions.