Anne Parian

Photo : Jean-Marc de Samie

17mars_1Anne Parian est écrivain(e). Elle vit à Paris. Elle investit différents champs de production artistique, dans les domaines de l’écrit, de la photographie, du son et de la vidéo. Elle publie dans de nombreuses revues, Tartine, Nioques, Exact change, Quaderno, Fin, CCP. Elle vient de publier Monospace chez POL. Ses autres ouvrages sont A.F.O.N.S., Théâtre Typographique (2001), Le Corps, notes vidéographiques, vidéo (2001), A moi singes partout, Contrat maint, (2002), Le Troisième, L’Attente (2003), Danse, vidéo (2004), Untel, Contrat maint (2005). Artiste associée aux Laboratoires en 2008, elle y mène un travail de recherche littéraire avec l’Atelier polylingue.
«En règle générale je préférerais me dire «poète» seulement (mais, le mot est, comme on dit, fort «vieilli»), c’est à dire que je m’emploie (crois-je) à re-faire le monde (donner des formes à des mondes (possibles), c’est à dire encore «re-lire» le monde (ce qui m’en est accessible). Ainsi je pense que «poète» est le meilleur nom pour «artiste» (à cause des possibilités d’assemblages qu’offrent aujourd’hui les moyens du bord). Donc je ne tiens pas à distinguer les états d’écrivain, de photographe, de vidéaste, etc., car mes états sont infinis (j’exagère).»

Publications :
– À la Recherche du lieu de ma naissance, (photos) Marseille, cipM, 1994
– Abracadabra; Paris, Rup & Rud, 1998
– Et continuant de se déplacer à toute vitesse,(photos) Paris, 002, 1999
– Bonjour 005, Paris, 2000
– F. Nom de ville; Paris, Au figuré, 2000
– A.F.O.N.S.; Théâtre Typographique, 2001
– 33 segments à assembler, HC, Paris, 2002
– À moi Singes partout; Marseille, Contrat maint, 2002
– Le Troisième; Bordeaux, L’Attente, 2003
– Untel, Marseille, Contrat maint, 2005
– Monospace; Paris, P.O.L., 2007
– = Jonchée; Les petits matins, 2007
– Les années 10, Paris, La Fabrique, 2014
+ http://www.leslaboratoires.org/artiste/anne-parian

Franck Leibovici

 

LeiboviciFranck Leibovici conçoit ses travaux artistiques comme des atmosphères sensitives dans lesquelles la participation du public est toujours cruciale. Il a entamé en 2011 une recherche portant sur les
« formes de vie » et les « écosystèmes » que produit une pratique artistique. Sa réflexion élabore de nouveaux outils de description et remet en jeu la partition entre science et art, dans une perspective pragmatiste en prise avec l’actualité et notre quotidien.

Publications :
– Quelques story-boards, ubuweb, 2003
– 9+11, ubuweb, 2005
– Portraits chinois, al dante, 2007
– Des documents poétiques, Questions théoriques, 2007
– (Des formes de vie) une écologie des pratiques artistiques, Questions théoriques, 2012
+ http://www.desformesdevie.org/

Jean-Marie Gleize

dossier presse printps poetes 2015bPhoto : La Station, Nice, France, 2006

Jean-Marie Gleize crée et dirige depuis 1990, la revue Nioques dans laquelle sont tentées diverses expériences d’écriture réaliste, dans la continuité des avant-gardes historiques des années 1960-70. Il a publié, entre autres, aux éditions du Seuil, Poésie et figuration (1983) et, dans la collection « Fiction et Cie », Le Principe de nudité intégrale, manifestes (1995) et Les Chiens noirs de la prose (1999).
Cherchant à faire une poésie réaliste tout en reconnaissant l’impossibilité d’un résultat purement objectif, son écriture, fragmentaire, s’attache à divers dispositifs incluant les notes, l’inclusion de textes hétérogènes, la citation intertextuelle allant jusqu’à l’appropriation, les références cinématographiques et la photographie.